Edito du maire juin 2020

Chères concitoyennes, Chers concitoyens,
 
Plus de 4 mois se sont écoulés depuis la parution de notre dernier bulletin municipal au début du mois de février (bulletin qui fera d’ailleurs peau neuve avec une nouvelle maquette pour sa prochaine édition).
A travers ces lignes, c’est toujours l’occasion pour moi de faire le point sur notre actualité communale. Malgré la période de confinement entamée depuis le 16 mars, notre activité n’a pas cessé et s’est même accélérée au gré des événements que nous avons tous subis.
Avant tout, je commencerai par remercier l’ensemble des électeurs qui se sont déplacés le dimanche 15 mars pour participer au 1er tour des élections municipales. Le résultat de celles-ci revêt un goût amer tant l’abstention a été conséquente : effet Covid ? Effet liste unique ? Désintérêt pour la chose publique ? Chacun(e) se fera son opinion.
Saluer aussi l’ensemble des élus municipaux : pendant 2 mois et demi, il a fallu organiser au mieux la transition en continuant à travailler avec ceux de l’équipe précédente tout en associant autant que possible les nouveaux élus.
Exercice, vous en conviendrez, difficile mais qui a permis de prendre nombre de décisions et mesures nécessaires sinon indispensables pour permettre à nos services communaux (mairie, écoles, garderies, restauration, transports, médiathèque, services techniques, EHPAD) de reprendre progressivement leurs missions dans un cadre protégé. Un grand merci à l’ensemble de nos agents pour leur professionnalisme et leur réactivité car nous les avons beaucoup sollicités dans un contexte très anxiogène !
 
Lors du conseil municipal du 15 mai 2020, nous avons procédé au vote du compte administratif du budget communal se soldant par un excédent de 978 941,20 € en section de fonctionnement et par un excédent de 1 182 840,96 € en section d’investissement.
Grâce à ces résultats témoignant d’une gestion saine et rigoureuse, nous avons décidé :
-       De maintenir les taux des taxes directes locales inchangés par rapport à 2019 (soit 15,53 % pour la taxe d’habitation, 18,03 % pour la taxe sur le foncier bâti et 74,65 % pour la taxe sur le foncier non bâti).
-       De verser 33 5620 € de subventions en direction de nos associations et de nos écoles pour leurs projets scolaires tout en accordant 55 € par élève de maternelle, 60 € par élève d’élémentaire et 15 € par élève pour la garderie au titre des fournitures scolaires et pédagogiques en direction de nos écoliers.
-       De conserver nos tarifs périscolaires 2020/2021 inchangés (restauration, garderie, transports) par rapport à l’année scolaire précédente.
 
Parallèlement et toujours dans la même optique, nous avons adopté un budget primitif volontariste avec des crédits inscrits pour une somme totale de 6 898 607 €. Sans pouvoir entrer dans le détail de toutes nos opérations budgétaires prévisionnelles, sachez que nous avons construit ce budget pour parer à l’urgence et à la gravité de la situation actuelle tout en essayant de préparer au mieux l’avenir.
 
En dépenses de fonctionnement :
-       Gratuité de la restauration scolaire et de la garderie ;
-       Gratuité des droits de place pour nos commerçants non sédentaires des mois d’avril à août ;
-       Réduction programmée de 50% des tarifs de la bibliothèque en 2021 pour les abonnés d’avant le 16 mars ;
-       Doublement de la subvention accordée au secours populaire ;
-       Achat d’équipements de protection pour nos agents communaux et de plus de 4 000 masques grands publics pour nos administrés (avec un retard de livraison indépendant de notre volonté !).
 
Si toutes ces mesures ont été prises avec le souci d’aider les ménages, les associations et les entreprises, il faudra certainement aller plus loin pour amortir les effets de cette crise. C’est pourquoi les prochaines commissions communales devront s’emparer de deux sujets majeurs à mes yeux :
-       Valoriser nos personnels des EHPAD et de la commune qui ont été confrontés directement à la gestion de la pandémie.
-       Soutenir l’activité commerciale, artisanale et agricole par des mesures d’aides financières directes ou indirectes.
 
En dépenses d’investissement :
Nous avons pris un retard certain puisque les marchés ne pouvaient être lancés et attribués pendant cette période d’instabilité, les entreprises étant pour la plupart à l’arrêt.
Pour autant, des opérations sont en cours ou à venir d’ici la rentrée :
·      Poursuite de l’aménagement, de la réfection des réseaux et de la sécurisation de la rue des écoles, chantier qui va prendre du retard en raison de la pandémie (livraison désormais prévue mi-septembre) ;
·      Démarrage du chantier de la rue de Guingamp en septembre réalisé par la société SPTP de Ploufragan pour 164 674 € TTC ;
·      Finalisation de l’extension des vestiaires des services techniques de l’impasse des lavoirs ;
·      Réception de la nouvelle phase de boisement sur nos périmètres de captage d’eau à Kermilin.
·      Réception des travaux de restauration du calvaire rue Pasteur avec quelques réserves encore à lever ;
·      Automatisation de la gestion et de l’accès au camping municipal et pose d’enrobé et de bordures à l’entrée d’ici la fin juin ;
·      Lancement d’un nouveau programme voirie pour l’automne pour 283 590 € TTC de travaux prévisionnels (Venelle du Quinquis, Kerbarbo, Les Pigeons, Guernonio, Rumeur, Le Lezhouarn, La Villeneuve-Perret, Parking de la côte au Goupils, Trottoirs rue Saint Gilles, Trottoirs rue Neuve, Trottoirs rue de la Corderie) ;
·      Restauration et sécurisation de la chapelle Notre-Dame du Tertre avec le lancement d’une maîtrise d’œuvre pour des travaux sur la vitrine et la sécurisation des panneaux en albâtre et la statue, sur l'éclairage, sur les lambris et les pannes sablières pour un montant prévisionnel de 100 000 € HT.
·      Achat d’une désherbeuse à eau chaude (30 734,4 € TTC) pour faciliter le travail de nos agents des services techniques dans la lutte contre les mauvaises herbes dans une optique écologique et zéro phyto.
 
Avec notre nouvelle équipe, nous tentons de faire preuve d’abnégation, de réactivité et d’inventivité face à des lendemains de crise qui risquent d’être longs et douloureux pour beaucoup. Le pire serait en effet de subir les événements et de rester dans l’observation passive et l’inaction. Un mandat qui ne commence donc pas sous les meilleurs auspices car nous devrons piloter et gérer notre collectivité dans un contexte budgétaire certainement tendu pendant plusieurs années et, en dépit de notre volontarisme, nous ne pourrons pas tout assumer « quoi qu’il en coûte » !
 
Comme l’été approche à grands pas, je vous souhaite de profiter au mieux des beaux jours qui s’annoncent (je l’espère) afin de vous ressourcer, sans oublier de vous protéger du soleil… et du Covid 19 !
Et pourquoi ne pas se retrouver pour un week-end musical et convivial autour du festival Attrap’sons qui se tiendra (si les conditions sanitaires et de sécurité le permettent) les vendredi 28 et samedi 29 août au stade de foot Louis Maurice ?
 
Olivier Boissière, maire de Châtelaudren- Plouagat.
 
 
 

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.