02/06/2019

La chapelle notre Dame du tertre mise à l'honneur dans le quotidien Anglais  "The Telegraph."
 
La journaliste Anglaise Dalya Alberge * , vient de faire paraître un article sur la sculpture en albâtre de St Michel terrassant le dragon , volée en 1969 à Châtelaudren,  retrouvée en Angleterre en 2015 et redonnée à la France en 2017.
 Les sept sculptures en albâtre du retable de la chapelle notre Dame du Tertre ont été volées en 1969, trois d'entre elles ont été retrouvées aux Pays Bas, en Belgique et la dernière en Angleterre.

L'article original  de "The telegraph"**
https://www.telegraph.co.uk/news/2019/06/01/sothebys-returns-rare-medieval-sculpture-france-british-museum/


Article traduit en Français

Sotheby's retourne en France une sculpture médiévale rare , le conservateur d'un musée britannique découvre qu'elle a été volée.
 
Sotheby’s a redonné à la France une sculpture en albâtre datant de 1450 après avoir découvert qu’elle n’aurait jamais dû la vendre en 1998, car  volée dans une église en 1969.
La représentation de saint Michel terrassant le dragon, sculptée en albâtre par des artisans Anglais du moyen âge, sera remise sur son retable d'origine à la chapelle Notre-Dame-du-Tertre, à Châtelaudren, dans les Côtes d'Armor, en Bretagne.
Après son vol, cette sculpture s'est retrouvée à Londres, où Sotheby’s l’a vendu à un collectionneur privé britannique.
Son retour en France a été rendu possible grâce à l’œil avisé du docteur Lloyd de Beer, conservateur des collections européennes du Moyen Âge au British Museum.
Alors qu’il effectuait des recherches en Normandie, dans les archives du musée des antiquités de Rouen, il consultât  un dossier sur Châtelaudren et y trouva des documents intitulés «Retables de la vie du Christ et de la Vierge» et une image de la sculpture de Saint-Michel marquée "volée en 1969 ”.
Il se dit: «Ça alors, c’est intéressant, je l'ai déjà vu.» en effet, il l’avait vue dans une collection privée en Angleterre.
Il contacte le propriétaire pour le tenir informé et lui précise: "Je pense que vous possédez une sculpture volée il y a de nombreuses années dans une église française."
Le  propriétaire pensant l'avoir acheté en toute légalité aux enchères à Sotheby's, l'a donc restitué à Sotheby's afin  d'organiser son retour vers la France.
 
La chapelle  date des XIVe et XVe siècles et possède une remarquable voute lambrissée composée de 138 panneaux représentant l'Ancien et le Nouveau Testament, datant du XVe siècle. C'est un monument historique classé.
La sculpture de Saint Michel, qui mesure 40 cm sur 20 cm, était l’un des sept panneaux créés dans les ateliers des Midlands.
Le Dr De Beer a déclaré: « Ces sculptures sont rares car, en Angleterre, la plupart ont été brisées lors de la Réforme. La plupart de celles qui ont survécu en Angleterre ont été brisés en petits morceaux ou ont eu la tête cassée. La sculpture polychrome de Saint Michel retrouvée, est en excellent état avec sa peinture et sa dorure. "
Ces sculptures en albâtre constituaient, à bien des égards, la plus grande industrie d’exportation d’Angleterre au Moyen Âge, vendues par les marchands vers 1380: « Tous ces ateliers se situaient à Derbyshire, Staffordshire, Nottinghamshire… Ces sculptures étaient très appréciées sur le continent, mais aussi en Scandinavie, en Allemagne, en Espagne, en Italie… mais le plus grand nombre a été exporté vers la France principalement  dans le nord…
«Au cours de la Réforme anglaise, beaucoup de retables se trouvant dans les églises anglaises ont été exportés à l'étranger pour y'être vendus. C’est vraiment difficile de savoir si les objets  se trouvant dans les églises du continent étaient des commandes ou revendus après la reforme.
Un document daté du 16ème siècle  retrouvé à Rouen mentionne qu'une église en Normandie a acheté un retable d'une église Anglaise. "
La sculpture St Michel a été vendue par Sotheby’s London pour près de 6 000 £. Sa valeur aujourd'hui devrait dépasser 10 000 £.
Sotheby’s a remboursé son acheteur et a retourné  la sculpture au ministère français de la Culture. Le panneau d'albâtre  est conservé à Paris avant d'être transféré à Châtelaudren.
Les sept sculptures du retable de la chapelle notre Dame du Tertre ont été volées en 1969.
Outre St Michel, trois autres panneaux d'albâtre représentant St Christophe, la Résurrection et le couronnement de la Vierge  ont été retrouvées.
Une sculpture a été retrouvée aux Pays Bas chez un antiquaire, et deux autres en  Belgique.
Le vol est un problème auquel sont confrontées les églises des deux côtés de la Manche. Christine Jablonski, conservatrice des monuments historiques en France, a déclaré: «C’est très pénible de se faire voler un objet - pour tout le monde car c’est une perte pour le patrimoine. Nous sommes vraiment ravies du retour de ces objets d'art. Nous sommes vraiment reconnaissants à Lloyd de Beer de l’avoir repéré. Nous savons qu’un objet volé peut réapparaître quelque part, et c’est toujours une surprise. "
Christine Jablonski  ajoute que la sculpture récupérée sera rendue à Châtelaudren. Un architecte du patrimoine va être prochainement chargé de la mise en valeur de ces sculptures probablement dans une vitrine sécurisée."
Une porte-parole de Sotheby’s a déclaré: "Nous sommes heureux d’avoir pu aider à faciliter une résolution satisfaisante pour les personnes concernées."
 
Dalya Alberge*

* Dalya ALBERGE, journaliste  Anglaise, écrit en autre pour The Telegraph,The Independent, Financial Times, The Guardian etc.
** The Daily Telegraph est un quotidien d'information britannique fondé en 1855 sous le nom Daily Telegraph and Courier. Généralement, il est abrégé The Telegraph. Depuis 1961, il a également une édition dominicale intitulée The Sunday Telegraph, qui a sa propre rédaction


Plus d'informations sur la chapelle notre Dame du Tertre :
https://chatelaudren-plouagat.fr/fr/rb/118640/la-chapelle-notre-dame-du-tertre-xve




la statue en albâtre polychrome de St Michel retrouvera son emplacement dans la chapelle Notre Dame du tertre à Châtelaudren