L'histoire de Saint vincent Ferrié et de la reinette du Chaté

Saint Vincent Ferrier et l'histoire de la reinette du Chaté

En 1418, saint Vincent Ferrier*, dominicain et prédicateur itinérant, traverse Châtelaudren, monté sur un âne. Il est accompagné de flagellants qui se dirigent vers Saint-Brieuc.
Infatigable prêcheur et évangélisateur de l'Europe pendant vingt ans, de 1399 à sa mort en 1419.
Une chapelle fut construite en son honneur, en expiation des insultes des femmes sur son passage au XVème siècle ( actuelle salle des fêtes)
Encore mentionnée en 1790, elle fut alors vendue et transformée en une maison d’habitation démolie en 1895.
La fontaine, creusée dans la butte rocheuse qui mène à l'esplande du château, reste le seul témoin de cette chapelle.

Vincent Ferrier, l'apôtre de la Bretagne, prêtre de l'Ordre dominicain, né le 23 janvier 1350 près de Valence (Espagne), mort le 5 avril 1419 à Vannes resté célèbre pour ses prédications publiques. Une partie de ses reliques sont vénérées à la Cathédrale Saint-Pierre de Vannes. Il est le saint patron du Pays valencien. La France n'est pas oubliée dans ses missions, il en parcourt tout le Sud avant d'être appelé en Bretagne en 1418 par Jean V, duc de Bretagne. Il sillonne pratiquement toute la Bretagne de ville en ville pendant près de deux ans et revient à Vannes, épuisé, où il meurt le 5 avril 1419.

St vincent ferrier.jpg




Fontaine Saint Vincent Ferrier

fontaine St vincent ferrié.png



Sur les hauteurs de la Fontaine Saint-Vincent-Ferrier se trouve le manoir de Kergario (XVe siècle).
Au début du XIXe siècle, le chevalier Gilles Jean Marie Barazer de Kermorvan, chevalier de Kermorvan, général des armées de la République, né le 23 décembre 1740 à Châtelaudren, mort le 18 janvier 1817, compagnon du général de Lafayette et du général Washington, aurait, étant revenu d'Amérique, habité à Kergario

manoir Kergario.png
L'histoire de la reinette du Chaté

 St Vincent Ferrier après avoir évangélisé le pays de Vannes et celui de Léon dans le Finistère passa par Tréguier, Guingamp et vint à Chatelaudren où il séjourna quelques temps. La vérité nous oblige à dire qu'il y fut mal reçu. A son arrivée dans la ville, monté sur un âne, il y fut accueilli par les rires moqueurs des enfants qui le poursuivaient à coup de pierres.
Un maréchal de la localité refusa de ferrer son âne, et quand il passa sous les remparts du château, les soldats de la garnison se moquèrent eux aussi de son humble monture.
« Riez mes enfants, répartit tristement l'Apôtre, riez à votre aise; avant longtemps, les brebis et les ânes viendront paître dans les ruines de ce château »,
La prédiction ne se vérifia trois ans après, le Duc de Bretagne pour venger une injure du Duc de Penthièvre, fit raser le château forteresse ....
Aux enfants qui l'avaient insulté et aux autres personnes qui s'étaient jointes à eux, il dit ses paroles prophétiques : « Un jour, vos descendants pleureront quand l'eau de l'étang inondera vos rues jusqu'aux pieds de cette statue » ....
Trois siècles environs plus tard, les eaux du Déluge (1773) montèrent en effet à cette hauteur, aux pieds de la statue de la Vierge ....
Voulant « Quand même » laisser un « bon souvenir » de son passage à Châtelaudren, il baptisa un pommier.
Les fruits issus de cet arbre, une fois coupés en deux (dans le sens équatorial), laissaient voire une croix au niveau des pépins, (le pépin du bas étant plus développé que les autres).
La reinette du Chaté était née.

  Dans les années 1980 environ, l'association des « amis du vieux Chaté » a ressuscité en pratiquant et distribuant de nombreux greffons une « race de reinettes » en voie de disparition. Aujourd'hui ces pommiers existent toujours chez quelques privilégiés qui tiennent à leurs pommes comme à la prunelle de leurs yeux ! 

 NB : A remarquer que, si l’on découpe autour de Chatelaudren tes communes de Plélo et Plouagat, l'ensemble de ses trois communes ressemble à une pomme. (Coupée dans le sens verticale - Pôle nord, Pôle sud). Châtelaudren jouant le rôle du « trognon « et le Leff servant de queue,Blocs

reinette du chaté.png





NB : A remarquer que, si l’on découpe autour de Chatelaudren tes communes de Plélo et Plouagat, l'ensemble de ses trois communes ressemble à une pomme. (Coupée dans le sens verticale - Pôle nord, Pôle sud). Châtelaudren jouant le rôle du « trognon « et le Leff servant de queue,Blocs

L’actuel blason de Châtelaudren sur fond "argent « orné de trois hermines d'or dans le chef et d’un pommier tronc et branches noires portant des pommes rouges, en hommage à la « reinette du chaté » (2008)m! Odit est possimus nesciunt.

blason Châté JPG.jpg
Blason Avaugour.png

  Ancien blason de Châtelaudren
Un sceau armorie, avec un chef, était utilisé par Henri d'Avaugour en 1229. Les armes d'argent à un chef de gueules qui étaient sous l'ancien régime, celles du comté de Goëlo et de la baronnie d'Avaugour, étaient déjà considérées comme celles de la ville de Châtelaudren en 1771


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.