Le Leff


 La rivière le Leff a fait de Châtelaudren un lieu stratégique, un lieu de vie privilégié.
Par un savant système hydraulique, elle a protégé la forteresse et la ville en contrebas, activé les aubes des moulins pendant des siècles, avant d’alimenter les turbines du Petit Echo de la Mode qui s’installe en 1922.
Le Leff en traversant Châtelaudren séparait les évêchés de Tréguier et  de Saint-Brieuc.
 A l’Ouest de la rivière se trouve l’Argoat,  le pays des bois des collines et des vallées, tandis qu’à l’Est, l’Armor le pays de  la mer laisse descendre son relief  vers la côte. Le Leff joue un rôle majeur dans la  création de la cité et dans sa découverte.

Le leff _2_.JPG


Son parcours sinueux se dessine dans des paysages de fonds de vallées préservés.
Prenant sa source au Leslay à proximité de Quintin, elle rejoint la Manche au niveau de Paimpol, dans l’estuaire du Trieux, après un périple de 64 km, et traverse 21 communes
En amont de Chatelaudren, le Leff constitue une rivière de prairie qui serpente dans un fond de vallée plus ou moins large. Rivière à grosses truites, réputée pour être l’une des plus belles des Côtes d’Armor.




« Le  pont neuf*» a été construit en 1790 après  l’élargissement du lit de la rivière suite au déluge de 1773. Les jours de marché les bretonnants et les gallos se croisaient sur le pont. 

* plan AD St brieuc

le leff 1774.png
le leff _4_.jpg
le leff _5_.jpg
le leff _6_.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.